Bien se nourrir sans s’encrasser ni s’intoxiquer. Partie 1 : se nourrir pour maintenir sa santé et sa vitalité.

Si nous sommes ce que nous mangeons, que la majorité de nos enzymes est fabriquée par nos bactéries intestinales, que les 2/3 de nos cellules immunitaires sont concentrées dans nos intestins, que le ventre est notre deuxième cerveau et que la mort débute dans le côlon, c’est dire l’importance de notre alimentation.

Et pour cause, car elle conditionne notre état physique, psychique, énergétique ainsi que nos troubles de santé et même nos maladies. Tout cela, nous conduit forcément au régime alimentaire à adopter.

Le but ultime d’un régime alimentaire doit être d’abord et avant tout, de nous garder en santé, plein de vitalité et de nous préserver le mieux possible de la maladie. N’était-ce pas ce que pensait Hippocrate, père de la médecine, en disant « que ta nourriture soit ton seul médicament ».

Je vous présente celui proposé par le Dr Hiromi Shinya, gastro-entérologue, pionnier de la chirurgie du côlon par voie endoscopique, professeur de chirurgie à la faculté de médecine Albert Einstein à New-York et chef de l’unité de chirurgie endoscopique du centre médical Beth Israël à New-York.

Depuis plus de 40 années, il poursuit des recherches sur la relation entre le régime alimentaire, la santé du système gastro-intestinal et l’état de santé global. Il recueille et analyse de nombreuses données cliniques à partir des coloscopies de l’œsophage, de l’estomac et des intestins effectués sur ses patients américains et japonais (+ de 350,000 effectuées). Il suit l’actualité scientifique en lisant les nombreux articles et les rapports publiés annuellement sur ces sujets. Il a même étudié le régime alimentaire de plusieurs animaux sauvages en relation avec l’état de santé de leurs intestins et leur état de santé générale.

Son régime alimentaire vise à avoir une bonne digestion, un intestin en bon état et par conséquent, un sang de qualité pour transporter les nutriments vitaux à toutes les cellules du corps sans les encombrer de toxines et de déchets.

Que peut-on attendre de son régime alimentaire après l’avoir pratiqué un minimum de six mois ?

  • Une nette amélioration de la structure et du fonctionnement du système gastro-intestinal. Regardez la vidéo ci-jointe pour voir à quoi ressemble un côlon en bon état :
  • Une amélioration notable de l’état de santé physique, psychique et énergétique.
  • Une nette distinction entre la sensation de faim et les envies de fringale.
  • Un meilleur contrôle du poids corporel.

Lire la suite Bien se nourrir sans s’encrasser ni s’intoxiquer. Partie 2 : le guide alimentaire Shinya.

À bientôt !

Vous aimez mes chroniques ? Abonnez-vous à ma page Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *