Un esprit apaisé et unifié favorise mieux-être et santé.

Classé dans : Être bien dans sa tête | 0

Le dialogue interne plus ou mois constant, qui consiste à répéter en boucle les choses à faire, à ressasser préoccupations et inquiétudes, à préparer scénarios, réponses et ripostes, est non seulement inutile et énergivore mais peut aussi être nuisible pour la santé physique et mentale.

Inutile, car le cerveau n’a pas besoin de votre intervention forcée pour se rappeler ou solutionner des difficultés. Au contraire, car vous interférer alors dans son processus naturel de traitement de l’information qui aboutit normalement à un résultat, qui dans le meilleur des cas, vous permet de passer aisément à l’action.

Au plan énergétique, entretenir ce dialogue interne à cœur de journée peut s’avérer plus épuisant au plan nerveux et physique que passer une journée entière à effectuer des tâches physiquement exigeantes. Pas étonnant alors de se retrouver en fin de journée complètement vidé, n’ayant comme seule envie que d’aller dormir au plus tôt pour enfin arrêter de penser. Malheureusement, avec ce mode de fonctionnement mental, le sommeil est rarement aisé et réparateur. D’où, l’apparition dès le réveil d’un état d’épuisement, qui non seulement s’amplifie en cours de journée, mais qui à la longue peut conduire à des troubles de santé.

Cette hyperactivité mentale peut même à son paroxysme, conduire à la crise d’angoisse avec son cortège de symptômes apparentés à la crise cardiaque (hyperventilation, douleur à la poitrine, confusion mentale).

Comment stopper ce dialogue interne incessant qui est tensiogène, énergivore et inutile ?

Une fois que vous vous êtes pris en flagrant délit de baratin interne, focalisez votre attention consciente sur votre inspiration et votre expiration.

Comme l’attention consciente ne peut s’exercer sur deux opérations à la fois, (essayez de calculer 2+5 X 22 =   , tout en étant attentif en même temps à votre respiration), votre mental sera uniquement focalisé votre respiration, qui elle, induira naturellement un état d’apaisement.

Est-ce facile à faire ?

Oui, vous allez réussir momentanément à remplacer le dialogue interne par le silence mental et non, car vous allez devoir répéter, répéter et répéter encore cette interruption maintes et maintes fois. Mais en persévérant, vous arriverez à instaurer durablement une paix d’esprit qui aura un impact positif sur votre santé physique et mentale.

 

Qu’en est-il des contenus extérieurs que vous laissez pénétrer dans votre cerveau avec ou sans votre consentement ?

Les nouvelles diffusées par les radios et télé-journaux, la publicité omniprésente, les histoires anecdotiques des uns et des autres, la musique d’ambiance, les injonctions socioculturelles vous incitant à vous dépasser, à être toujours plus performant sans compter l’information professionnelle à traiter quotidiennement. Tout cela sur-sollicite le mental, qui en recherchant éperdument du répit palliatif et/ou utilisant divers stimulants pour tenir le coup, se dirige soit vers la crise de nerfs ou l’épuisement cognitif, émotionnel et physique.

Dans ces conditions, le cerveau fonctionne principalement en mode BETA en produisant des ondes cérébrales de fréquence rapide (14 à 38 cycles par seconde) qui traduisent une activité mentale intense.

Il y a un autre mode de fonctionnement cérébral qui non seulement apaise le mental mais en concentre les ressources pour un meilleur fonctionnement cognitif et émotionnel. Il s’agit de l’état ALPHA, que l’on retrouve dans la méditation et l’hypnose thérapeutique. Le cerveau produit alors principalement des ondes cérébrales de fréquences lentes (8 à 14 cycles par seconde) qui traduisent un état de conscience détendue.

Il existe différentes méthodes (méditation, biofeedback cérébral, auto-hypnose) pour expérimenter et intégrer ce mode de fonctionnement cérébral dans son quotidien. Il s’avère qu’il est possible d’induire cet état alpha en utilisant la résonance comme lorsqu’une note jouée au piano fait vibrer à l’unisson une corde de guitare. Certaines pulsions sonores émises directement dans les oreilles peuvent accélérer ou ralentir la fréquence des ondes cérébrales en fonction du résultat recherché. On peut ainsi induire un état de détente mentale et physique en écoutant de la musique relaxante combinée par exemple, à des fréquences sonores de 3 à 8 hertz.

On peut non seulement modifier le rythme des ondes cérébrales mais en plus faire adopter le même rythme par les deux hémisphères cérébraux. C’est le Dr Gérald Oster de l’école de médecine du Mount Sinaï à New-York qui a découvert en 1973, la façon d’y parvenir avec les battements binauraux (dans les deux oreilles). Lorsque, avec des écouteurs, on fait entendre une fréquence différente à chaque oreille (par exemple, 110 hertz à droite et 100 hertz à gauche), les deux hémisphères cérébraux adoptent la fréquence différentielle (10 hertz). Il semble que l’on ne puisse pas utiliser n’importe quelle fréquence pour provoquer cette réponse d’adoption de la fréquence différentielle.

Les chercheurs de l’Institut Monroe aux USA, spécialisé dans la technologie de la synchronisation cérébrale, ont découvert une cinquantaine de combinaisons dont les effets sur le cerveau sont bénéfiques.

En terme d’effets, selon la théorie, plus les hémisphères cérébraux fonctionnent au même rythme plus grand est le bien-être ressenti. La synchronisation hémisphérique favoriserait également de meilleures performances émotionnelles et intellectuelles par l’utilisation intégrée des capacités complémentaires du cerveau de gauche (analyse et logique) et de droite (intuition et créativité). 

Robert Monroe a fait breveter le procédé de synchronisation hémisphérique en 1975 et a conçu une série d’outils sonores connus sous le nom de <Hémi-Sync>. Je vous signale le coffret de 3 CD intitulé en français <Expérience passerelle vague 1- découverte> et en anglais < Gateway Experience wave 1> qui vous permet d’intégrer l’état ALPHA à travers de la Méta-Musique et des exercices dirigés. Une fois l’état ALPHA bien intégré, vous pourrez si vous le souhaiter vous procurer des CD de Méta-Musique qui sont des enregistrements sonores de pièces musicales de divers compositeurs dans lesquels des signaux hertziens de diverses fréquences sont intégrés. Vous pourrez alors les utiliser pour induire l’état ALPHA ou un autre selon vos besoins. Pour vous en procurer, visitez le www.hemi-sync.com.

 

En conclusion, en réduisant au silence le brouhaha mental incessant et en adoptant l’état ALPHA comme état cérébral préférentiel, vous apaiserez non seulement votre esprit mais également votre système nerveux autonome et par le fait même tout votre corps.

De plus, avec un état synchronisé d’éveil conscient détendu, vous disposerez de toutes vos ressources cognitives et émotionnelles pour composer avec les réalités de votre vie  quotidienne sans une dépense énergétique excessive et sans nuire à votre santé physique et mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *